jour 18 : Vire > Ducey

Je ne vous ai pas parlé de la soirée d’hier. Descendu à l’hôtel St Pierre de Vire, je décide de dîner au restaurant Berbère à proximité de l’hôtel. Je dîne et envoie mes photos et mon texte à Sébastien.

Ce n’est pas la foule, une table avec un couple et moi. À la fin du repas j’échange avec les clients de la table voisine. Ils m’avaient repéré lors de ma traversée de Vire, et nous voilà parti à discuter. Smaïm le patron du restaurant se joint à nous et dans nos échanges Anne me dit que son papa est journaliste à la Manche Libre. Un coup de fil et Alain arrive pour faire son reportage. Et ça discute, et ça discute.

Smaïm débouche une bouteille de vin rouge Marocain et ensuite nous offre le calva. Superbe soirée et merci à Franck, Anne, Saïm et Alain !

Si vous passez à Vire, je vous conseille le restaurant Berbère, vous y serez bien reçu. Ce matin, Alain m’attendait pour faire une série de photos pour son article. Je suis parti vers 9h30 en direction de Ducey.

La voie verte
La voie verte

La voie verte ne m’a pas quitté de la journée. Elle a été fatiguante, du faux plat pendant 30 km avec une moyenne de 10 km heure sur une distance totale de 77 km.

À la sortie de Mortain je rencontre un couple à vélo avec leur 2 filles. Ils vont eux aussi sur Ducey et nous décidons de faire la route ensemble soit environ 30 km. Arnaud, Marie, Jeanne et Louise reviennent d’un séjour à vélo de 3 mois au Chili et son rentrés en catastrophe en France pour le confinement.

Nous avons eu l’occasion de beaucoup échanger. Merci à eux pour ce temps partagé, j’ai très apprécié ce moment. Arrivé à Ducey, une grosse averse, je me suis réfugié une fois de plus à l’hôtel.

Demain direction Le Vivier sur Mer via Le Mont St Michel.

Mais avant je vais à l’atelier de construction de La Tiny House à Ducey. 

0 Partages